EKIDEN 2018 : UNE BROMANCE DANS TOUS SES ÉTATS

Mis à jour : 8 nov. 2018

C’est à nouveau une Bromance inédite qui prend le départ de l’Ekiden 2018. Après de précédentes éditions placées sous le signe de l’amour et du partage, le cru 2018 se place sous celui du panache.

credit photo @_albin_

6 RELAIS, 4 COUREURS


Sur l’équipe initialement prévue, seulement 3 coureurs répondent à l’appel de la compétition : Cédric, Guillaume et Maxime. Les lâcheurs préfèrent aller se reposer dans leurs familles respectives en « région » plutôt que de brûler le bitume parisien.


C’est alors qu’un renfort en or massif s’ajoute au trio : Cédric F. trailer de talent rencontré pendant les fameuses secret races series. Après quelques échanges sur whatsapp et une orga laborieuse, c’est décidé : le quatuor s’aligne sur la ligne de départ en suivant son motto « rien à foutre du chrono tant qu’il y a les bros ».

Cédric F. prend donc les relais 1 et 4 de 5KM


Cédric D. le relais 2 de 10KM


Maxime les relais 3 et 6 de 5km et 7.095km


Guillaume le relais 4 de 10km


COURIR POUR LES BROS


L’objectif est clair : passer sous la barre des 3h, ce qui serait une première. Vu le niveau affiché par les bros, et la fatigue liée aux différents trails et semi du mois d’Octobre, c’est faisable en serrant les dents et surtout en ne pensant qu’à courir le plus vite possible afin de ne pas pénaliser l’équipe #teamfirst et de mettre les copains dans les meilleures conditions possibles.


Cédric F se lance donc en 1er sur 5km et termine en 19min40. Il est dans le rythme et transmet le dossard à Cédric D. qui malgré sa douleur au genou part comme une balle pour les deux boucles du 10km. Chrono officiel : 38min20 synonyme de RP ! Maxime prend alors le relais 3 de 5km fait le taf en 19min30. A mi-parcours, l’équipe est en bien avance sur l’objectif initial.


Guillaume entre en jeu sur le relais 4 de 10km qu’il termine en 40min28, une bien belle perf’ même s’il n’en est pas satisfait comme souvent, il permet à l’équipe de rester dans le match. Cédric F. se lance à nouveau sur le 5km pour un second passage qu’il mène tambour battant en 19min12, soit plus rapide que le premier relais ! Enfin, Maxime termine le run de 7.095km en 28’32 sur un sprint devenu légendaire. Le verdict tombe : 2h46min23sec.

Crédit photo Lorry Dourguin et @_Albin_


TABLEAU D’HONNEUR


Invitée par l’agence Blanco Negro (merci Jonas) à participer en tant que « media », c’est avec la plus grande des surprises que la team remporte le trophée du challenge en question. Certes, le vainqueur des précédentes éditions Jolie Foulée et son crew de fusées ne s’est pas aligné cette année, ce qui a permis au B.A.C. de récolter les honneurs 2018, mais l’essentiel est là : du panache, de l’abnégation, du team spirit, et curieusement un titre honorifique - à défendre en 2019 ?!

Avec les copains de Front Runners. Crédit photo : @_Albin_

0 commentaire

Posts récents

Voir tout