LA CORRIDA DE NOEL

Mis à jour : 18 déc. 2019


Dernière course de l'année pour les bros Cédric et Maxime avec une préparation qui a oscillé entre VMA sur piste, fartlek sur le canal de l'Ourcq et bières-clopes au bar. Les deux taureaux prennent donc le départ de cette Corrida 2019 qui clot une belle année ponctuée de plusieurs 10K, Semi, Marathon et trail.


T O U R D E C H A U F F E

La journée commence bien pour les deux Bros qui doivent venir respectivement de Barbès (pour de vrai) et Vincennes à vélo (+ combo métro), histoire de faire chauffer les cuisses pendant 45min.


RDV dans la Halle Christiane Guillaume, ça sort les shorts papillons, t-shirts manches longues frappés du logo, et surtout les Dynaflyte gentiment offertes par les copains de chez Asics. Réel challenge pour les deux compères qui n'ont jamais couru avec, pas même pour une répétition pré-run. Mais comme on dit "t'occupes pas de la marque du vélo, pédale!". Même objectif pour les deux coureurs du jour 38min max ! Cédric vise un RP, Max cherche à confirmer sur la distance après son chrono en 38'28 sur les 10K de Paris quelques semaines plus tôt.


Après s'être délesté des derniers grammes superflus (lire l'article des copains de Jolie Foulée) et un échauffement d'environ 32 secondes, direction le sas de départ. Malheureusement pas de dossard préférentiel pour le duo, il va falloir se frayer un chemin entre les coureurs... Ça promet un bon départ !



L ' A R E N E


Pan ! Coup de pistolet, c'est parti pour la bagarre. Ça slalome, ça monte sur les trottoirs, ça joue des coudes dans les premiers kilomètres avant que le peloton ne se fluidifie. Les bros prennent chacun leur relais. Tantôt Max impose le rythme tantôt Cédric prend le lead , il y en a toujours un pour relancer, un vrai travail d'équipe pour un sport solo.


Les bros ont perdu beaucoup d'énergie sur ce départ mais le 5ème kilomètre approche. Un coup de tête en arrière et Cédric entend Max "vas-y continue! ". Les jambes répondent bien, les chaussures suivent alors il faut appuyer.


Les Dynaflyte en question sont légères, très confortables et offrent une bonne stabilité, mais manquent un peu de dynamisme dans les relances (test beaucoup plus complet à venir). Et vu la topo du parcours, il en fallait pour repartir de plus belle après les nombreuses épingles à cheveux.



L E F I N I S H



Plus que 5kms, mode pac-man activé. Les coureurs commencent à mettre leur clignotant à droite ou à gauche. A chaque petites bosses et virages serrés les relances sont plus difficiles mais il y a toujours des coureurs à aller bouffer devant. Les deux derniers kilomètres sont violents, le corps dit franchement d'aller se faire foutre, cassage de fibres musculaires, cardio au max, respiration d'un taureau en rut, envie de vomir... Plus que 500m, le chrono est accessoire et Cédric place une dernière accélération avec une gueule à faire peur aux gamins du quartier même un soir d'Halloween. Cassage de buste sur la ligne d'arrivée pour un 38'19 inespéré synonyme de RP. Ça crache ses poumons en attendant Max qui franchit la ligne en 39'20, déçu de ne pas mieux faire mais rassuré d'avoir confirmé une année 2019 "sub 40" sur les quatre 10K engagés.



L'année se termine donc sur cette bonne note pour le Bromance Athletic Club. A présent, c'est repos avant d'entamer 2020 qui sera riche en compétition avec comme objectif principal le MIUT fin Avril.





0 commentaire

Posts récents

Voir tout