LE BONHEUR EST DANS LE TRAIL

Mis à jour : 25 mars 2019

En marge de l’Eco trail, le carré d’As du B.A.C se lance pour la 2ème année consécutive sur le trail de la Montcient / 35km pour 600D+. Après les trails du mois de janvier et le semi-marathon du mois de mars c’est une nouvelle grosse étape dans la prépa à la Maxi Race d’Annecy en Mai.

STARTING BLOCK


Loin des Spotlight du Château de Versailles ou de la Tour Eiffel, les 4 trailers se rendent donc dans le Vexin.


Petite course, certes, mais grande organisation. Ce n’est pas aussi pro que la course reine du weekend, cependant la bonne humeur ambiante, le ciel bleu et le parcours sont plaisants.


Et surtout, cela permet aux bros tester la forme du moment : Cédric vient de s’envoyer 15j très intenses après un break de 6 semaines, Romain revient à peine de blessure, alors que Guillaume et Max se remettent doucement du semi de Paris.


FAITES TOURNER LES MOTEURS


Rapidement, la formation losange se met en place : Guillaume ferme la marche et joue la carte de la prudence pour ne pas réveiller sa contracture, Cédric et Romain décident de gérer la course aux sensations côte à côte, tandis que Maxime lead le groupe avec panache.


Perte de casquette, lacets à refaire, discussion sur une potentielle étape du GR20, le petit groupe met doucement la machine en route avant d’appuyer sur l’accélérateur à partir du 3ème km.


Tout le monde est en forme et le rythme s’intensifie pour rattraper les autres coureurs partis devant. Les bros veillent les uns sur les autres, se rapprochent, se laissent le lead, jusqu’au 20ème km.


CHANGEMENT DE TACTIQUE


Maxime qui mène la danse check son rétro pour savoir si les bros suivent avant de mettre le cligno et se range sur le bas-côté pour encourager Romain qui commence à ralentir. Cédric en profite pour prendre la pole position, Guillaume qui a plus de carbu que prévu fait ronronner son Diesel.


Le parcours est superbe, les décors s’enchainent : forêt, carrière, chemins boueux, parc du château, terrain sec dans les champs de fleurs.


C’est alors que le team se split : Cédric part devant et tente de revenir sur le groupe devant lui, Guillaume reste à l’affut et conforte sa place de second, Maxime doit faire un arrêt express au stand pour troubles intestinaux dont il ne se remettra jamais, Romain manque de fuel et continue prudemment.


L’AUTOROUTE


Les deux premiers continuent sur leur belle lancée et enchainent les kms avec aisance.


Au 25 ème km, Guillaume profite du léger ralentissement de Cédric pour revenir à sa hauteur et lui glisser un joli « je ne te lâcherai jamais ». Les deux bolides sont heureux de se retrouver et ainsi terminer ensemble, main dans main façon Dhaene et Girondel (oui la comparaison est flatteuse).


Pendant ce temps, pour Maxime, c’est highway to hell : manque de souffle, crampes. Romain quant à lui reprend le rythme et parvient à retrouver son bro pour ne plus le lâcher non plus.


RETOUR AU STAND


Les 7 derniers kms sont bien différents pour les deux binômes.


Guillaume et Cédric continuent leur marche en avant, parviennent à gratter encore quelques places avant de passer la ligne d’arrivée en 3h08, synonyme de 20ème position.


Quelques minutes plus tard, Romain qui porte littéralement Maxime à bout de bras depuis les 5 derniers kms est pris de crampes mais continue d’avancer. Les images rappellent la plus belle des Bromances : les frères Brownlee à Mexico.


Fin de la course. Tout le monde se retrouve autour de Bretzels, fruits secs et délicieuses bières locales qui permettent de débriefer en live.


La course à pied est bel et bien un sport d’équipe !

0 commentaire

Posts récents

Voir tout